Chute originelle et création pré-adamique

Etude traduite d'un chapitre de l'ouvrage de Tim Chaffey FALLEN - THE SONS OF GOD AND THE NEPHILIM


Fallen T
.pdf
Download PDF • 132KB

Une grande partie de ce que nous "savons" sur Satan n'est pas spécifiquement énoncé dans la Bible. Au lieu de cela, des traditions ont été accumulées au cours des siècles, souvent acceptées sans critique comme étant bibliques et répétées à la génération suivante. Avant de répondre à la question principale de notre chapitre, nous devons dissiper certaines de ces idées fausses afin de bien comprendre l'ennemi.

De nombreux Chrétiens enseignent que Satan et les autres anges sont tombés avant la semaine de la Création. Une variante de cette idée soutient que Dieu aurait créé le royaume angélique en un temps défini avant la création de l'univers physique.

Puis Satan s'est rebellé contre Dieu, et beaucoup pensent qu'il a été chassé du paradis avant que Dieu ne crée tout le reste. Une autre version insère ces événements entre les deux premiers versets de la Bible. Ainsi, en Genèse 1:1, Dieu crée les cieux et la terre, puis on insère un espace d'une longueur indéterminée, s'accommodant généralement à la vision populaire de l'âge de l'univers. Puis au verset 2, ils prétendent que Dieu a tout recréé en six jours. En promouvant cette "thèse de l'intervalle", les partisans de cette théorie ont tenté sans succès d'harmoniser le récit de la Genèse avec la doctrine du big bang. Ils enseignent même que la raison pour laquelle Genèse 1:2 s'ouvre sur l'Esprit de Dieu planant au-dessus des eaux est qu'il y a eu un déluge mondial massif entre ces deux premiers versets dans lequel Dieu a détruit sa création originale, et que c'est de là que proviennent la grande majorité des couches fossiles. De plus, ils font fréquemment référence à cet événement supposé comme étant "le déluge de Lucifer".

Les problèmes de cette théorie de l'intervalle sont trop nombreux pour être soulignés ici, aussi nous n'en examinerons que quelques-uns avant de critiquer cette fausse vision sur Satan (les lecteurs sont invités à consulter mon livre, Old-Earth Creationism on Trial, pour une critique détaillée). Le premier problème avec la théorie de l'intervalle est qu'il n'y a aucune base scripturaire pour insérer un tel écart entre ces deux versets. Cela explique pourquoi il n'existe aucune trace d'un érudit juif ou chrétien défendant une telle opinion jusqu'en 1804 - après que la notion d'une Terre vieille de plusieurs millions d'années ait gagné en popularité. À l'époque, certains chrétiens ont tenté de trouver des moyens de combiner les données bibliques avec les opinions toujours changeantes de certains scientifiques. Le deuxième problème est que ce point de vue situe l'existence et la mort de trillions de créatures bien avant la création de l'homme. Pourquoi est-ce un problème? Eh bien, cela signifierait que la grande majorité des créatures sur lesquelles Dieu a demandé à l'homme de dominer auraient déjà disparu au moment où le Seigneur a donné cet ordre. Mais plus important, cela signifierait que la mort, la souffrance, l'effusion de sang, et la maladie existaient déjà bien avant l'évaluation biblique selon laquelle tout était "très bon" vers la fin de la semaine de création (Genèse 1:31). Enfin, la notion que le soi-disant "déluge de Lucifer" a détruit la création originale de Dieu et nous a donné le registre fossile est un non-sens à la lumière du vrai déluge biblique décrit en Genèse 7-9. C'est-à-dire, si le supposé "déluge de Lucifer" avait créé tout ou la plupart des sédiments fossilifères trouvés autour du globe, alors pourquoi le déluge de Noé serait-il incapable de le faire? En fait, le déluge de la Genèse aurait arraché ces couches du déluge supposé de Lucifer et déposé de nouveaux sédiments porteurs de fossiles. Ainsi ceux qui soutiennent la théorie de l'intervalle prétendent que le déluge de Noé était soit un événement local, soit un déluge global qui a laissé peu ou pas de preuves. Cette dernière idée est absurde parce que l'eau est une force extrêmement puissante et même des inondations locales plus modestes laissent d'énormes quantités d'évidences.


Aussi connu sous le nom de Lucifer

Alors comment la théorie de l'intervalle promeut-elle une fausse vision de Satan? Une affirmation populaire parmi les adeptes de la théorie de l'intervalle est que Satan était à l'origine un saint ange nommé Lucifer, mais que lorsqu'il s'est rebellé contre Dieu, il est devenu connu sous le nom de Diable et Satan. Cette idée est extrêmement courante dans les églises d'aujourd'hui, même parmi ceux qui n'adhèrent pas à la théorie de l'intervalle, et pourtant elle n'est pas vraiment soutenue par le texte biblique. L'argument principal en faveur de ce point de vue provient d'Ésaïe 14:12-15.

Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton coeur: "Je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut." Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse.

Où ce passage parle-t-il de Lucifer? Eh bien, certaines versions de la Bible incluent le mot dans le texte en italique au-dessus de "Shining morning star". Le texte hébreu utilise les mots helel benshakhar ("Helel fils de Shachar". Shakhar fait référence à la première lueur dans le ciel du matin, donc le texte utilise probablement cette phrase pour faire référence à l'étoile du matin, qui est ce que nous appelons aujourd'hui la planète Venue. Traduite vers 400 après J.C., la Vulgate latine utilisait le mot lucifer (de lucis - "lumière", et ferre - "porteur"). Comme Vénus est souvent la dernière "étoile" dans le ciel du matin, elle a été surnommée l'étoile du matin. Comme John Wycliffe l'avait fait plus de deux siècles auparavant, les traducteurs de la Bible du King James ont simplement translittéré le mot latin en anglais, de sorte que la première ligne du verset 12 dit: "Comment es-tu tombé du ciel, ô Lucifer, fils du matin!".

Cela explique donc l'origine du terme Lucifer et la raison pour laquelle il a été couramment utilisé dans le christianisme occidental (en raison de l'utilisation de la Bible latine par le catholicisme romain et de l'usage répandu de l'anglais en Occident). Mais comment ce terme a-t-il pu être associé à Satan? Lorsque vous lisez le reste des versets du passage ci-dessus, vous constatez qu'ils font référence à une entité qui cherchait à être la plus haute de tous les dieux de l'assemblée (c'est-à-dire du conseil divin). L'imagerie du conseil divin est très claire dans ce passage, bien que la plupart des Bibles anglaises ne parviennent pas à transmettre cette image lorsqu'elles parlent des régions éloignées du nord. Le mot hébreu traduit par "nord" est tzaphon. Le mont Zaphon est le nom hébreu de la montagne située à l'extrémité nord du pays de Canaan, sur laquelle de nombreux peuples sémitiques croyaient que leurs dieux se rencontraient. L'orgueil de cet individu semblait ne connaître aucune limite, affirmant qu'il serait comme le Très-Haut au verset 14, mais Ésaïe déclare qu'il serait humilié et ramené au plus bas de la Fosse. Ces mots parlent-ils vraiment de Satan? Vers le début d'Ésaïe 14, le prophète a expliqué que ces paroles seraient prononcées comme une complainte contre le roi de Babylone (v. 4), et le verset 16 le décrit comme un homme. Rien dans ces versets ne nous oblige à les interpréter comme faisant référence à une entité non humaine. En d'autres termes, ils pourraient très bien être compris comme une raillerie à l'encontre du roi de Babylone dont les aspirations à s'asseoir avec les dieux se sont soldées par une humiliation. C'est ainsi que la majorité des commentateurs expliquent ces versets. La NET (New English Translation) Bible inclut une longue note pour expliquer les versets 12-15.

Quel est le contexte de l'imagerie des vv. 12-15? Toute cette section (vv. 4b-21) s'adresse au roi de Babylone, qui est clairement dépeint comme un dirigeant humain. D'autres rois de la terre s'adressent à lui aux vv. 9 et suivants, il est appelé "l'homme" au v. 16 et, selon les vv. 19-20, il possède un corps physique. Néanmoins, le langage des vv. 12-15 a conduit certains à voir un double référent dans ce chant de raillerie. Ces versets, qui semblent être prononcés par d'autres rois païens à un roi païen (cf. vv. 9-11), contiennent plusieurs titres et motifs qui ressemblent à ceux de la mythologie cananéenne, y compris des références à Helel fils de Shachar, aux étoiles d'El, à la montagne de l'assemblée, aux recoins de Zaphon, et au titre divin de Très-Haut. Apparemment, ces versets font allusion à une histoire mythologique concernant un dieu mineur (Helel fils de Shachar) qui a essayé de s'emparer de Zaphon, la montagne des dieux. Sa tentative de coup d'État a échoué et il a été précipité dans les enfers. Le roi de Babylone est raillé pour avoir eu la même folie des grandeurs. Certains chrétiens ont vu ici une allusion à la chute de Satan, mais cela ne semble pas justifié par le contexte.

S'il est possible de voir une allusion à Satan dans les versets 12-15, rien dans ces versets ou dans leur contexte ne requiert une telle interprétation. Ce point de vue dépend de certaines associations théologiques, mais il n'est pas tiré directement du texte. Pourtant, le terme Lucifer ne se trouve qu'ici, et seulement dans une poignée de traductions. Aucun autre endroit de la Bible n'utilise ce nom, et aucun passage ne relie clairement Satan à Ésaïe 14:12-15. Peut-être que le seul indice soutenant une telle notion serait la déclaration de Jésus selon laquelle il "vit Satan tomber du ciel comme un éclair" (Luc 10:18). Dans ce cas, la seule similitude est que les deux passages parlent de quelqu'un qui tombe du ciel. Compte tenu du contexte de Luc 10, il serait difficile de démontrer que Jésus avait Esaïe 14 à l'esprit lorsqu'Il a prononcé ces mots. De nombreux biblistes soulignent qu'au lieu de dire "J'ai regardé Satan tomber...", le grec devrait être compris comme Jésus disant "Je regardais Satan tomber...", tel qu'il apparaît dans la New American Standard Bible. Ainsi, ils considèrent les paroles du Christ comme une référence à ce qui venait de se produire lorsque Ses disciples chassaient les démons en de nombreux endroits, démontrant ou symbolisant la défaite de Satan. Si cela est exact, alors le meilleur argument pour relier Satan à Esaïe 14 est supprimé. Ainsi, non seulement Esaïe 14 ne parle pas de lui, mais il est presque certainement faux que Satan était connu sous le nom de Lucifer avant de se rebeller contre Dieu.


Quand Satan s'est-il rebellé?

Une autre idée fausse à laquelle nous devons nous attaquer concerne le moment de la rébellion de Satan. Nous avons déjà expliqué quelques-uns des problèmes que pose l'idée que Satan est tombé avant la semaine de la création, en particulier si l'on essaie de relier sa rébellion à la théorie du vide ou au soi-disant "déluge de Lucifer". La Bible ne semble pas indiquer précisément quand les anges ont été créés, et beaucoup de chrétiens supposent que cela s'est produit avant les événements de Genèse 1. Cependant, il y a quelques indices qui montrent que ce n'est probablement pas le cas. En transmettant les dix commandements à Moïse, le Seigneur lui a dit de se souvenir du jour du sabbat et de le sanctifier. Il a ensuite donné la raison pour laquelle les Israélites devaient travailler pendant six jours et se reposer le septième jour.

Car le Seigneur a fait les cieux et la terre, la mer et tout ce qui s'y trouve en six jours, et il s'est reposé le septième jour. C'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du sabbat et l'a déclaré saint. (Exode 20:11).

Bien entendu, ce passage renvoie à Genèse 1 lorsqu'il affirme que Dieu a tout créé en six jours. En quoi ce verset peut-il être pertinent dans la discussion sur la création des anges? Remarquez qu'il nous dit que Dieu a fait les cieux, la terre, la mer et tout ce qui s'y trouve en ces six jours. Il a donc créé tout ce qui se trouve dans les cieux, la terre et la mer pendant la semaine de la création.

Sur la base de la formulation de Paul dans 2 Corinthiens 12:2 concernant une visite au "troisième ciel", il est communément admis que l'Écriture parle de trois cieux. Beaucoup pensent que le premier ciel correspond grosso modo à l'atmosphère terrestre ou du moins à ses niveaux inférieurs, le deuxième à l'espace extra-atmosphérique et le troisième à l'endroit où Dieu et les êtres angéliques résident. Si cette vision est correcte ou si le terme "cieux" dans Exode 20:11 inclut le monde spirituel d'une manière ou d'une autre, alors les anges ont été créés à un moment donné au cours de ces six jours. Bien que la Bible ne précise pas quel jour, nous savons que les fils de Dieu étaient présents lorsque Dieu a façonné la terre (Job 38:4-7). Ce passage parle de Dieu posant les fondations de la terre. S'il s'agit d'une référence au troisième jour, lorsque la terre sèche est apparue, alors les anges ont été créés avant cela. Toutefois, si ces versets font référence à la création initiale de la terre, il semble que les anges aient été créés au début du premier jour, juste avant la création de la terre.

Genèse 1:31 indique qu'à la fin de la semaine de la création, tout ce que Dieu avait créé a été déclaré "très bon". Nous pouvons raisonnablement déduire de ces détails que Satan n'était pas tombé avant la fin du sixième jour. Et puisque Dieu a béni le septième jour (le sabbat) et l'a sanctifié (Genèse 2:3), il est hautement improbable que la rébellion de Satan ait eu lieu ce jour-là. Cela signifie qu'il s'est rebellé à un moment donné après le début du huitième jour mais avant qu'Adam et Eve ne mangent le fruit. Quelle était la durée de cette période ? Nous ne pouvons pas en être certains, mais nous pouvons faire une supposition éclairée en nous basant sur les détails des Écritures. Nous savons que Dieu a ordonné à Adam et Eve d'être féconds et de se multiplier (Genèse 1:28). Puisqu'ils étaient "très bons" au départ, ils ne devaient pas avoir les nombreux problèmes physiques que nous connaissons aujourd'hui et devaient être capables de concevoir un enfant en peu de temps, peut-être dès les premiers mois. Lorsqu'Eve a conçu son premier enfant, Caïn, Adam et elle avaient déjà été chassés du jardin. Par conséquent, il semble probable qu'ils soient restés dans le jardin pendant une période assez courte et que Satan se soit rebellé contre Dieu au cours des premiers mois de son existence.

Un soutien supplémentaire à l'opinion selon laquelle Satan est tombé après la semaine de la création peut être trouvé dans Ézéchiel 28. Nous avons vu qu'Ésaïe 14 est écrit comme une raillerie contre le roi de Babylone, mais une partie de ce texte semblait également s'élever contre une divinité païenne qui cherchait à dominer les dieux. De la même manière, Ézéchiel 28 est écrit contre le roi de Tyr tout en incluant également des mots apparemment dirigés contre un être céleste. Considérez les déclarations suivantes qui semblent être prononcées contre Satan.

Fils de l'homme, prononce une complainte sur le roi de Tyr! Tu lui diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Tu mettais le sceau à la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. Tu étais en Eden, le jardin de Dieu...

Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées; Je t'avais placé...

Tu as été intègre dans tes voies, Depuis le jour où tu fus créé Jusqu'à celui où l'iniquité a été trouvée chez toi. (Ezechiel 28:12-15)

Si ces paroles concernent Satan, nous apprenons alors qu'il se trouvait dans le jardin d'Eden et qu'il n'était apparemment pas encore tombé. Il semble que sa rébellion ait eu lieu après la création du jardin, ce qui concorde avec le fait que Dieu a décrit tout ce qu'il avait fait comme "très bon".


Expulsé du paradis

Enfin, de nombreux chrétiens supposent que Satan a été expulsé du ciel et n'y a plus accès. Ceci est souvent basé sur une mauvaise compréhension d'Esaïe 14 mentionné ci-dessus et du cadre d'Apocalypse 12. Ce chapitre utilise l'image d'un grand dragon rouge identifié comme le diable, Satan et le serpent ancien (v. 9). Avec cette queue, le dragon emporte un tiers des étoiles sur la terre, ce qui est généralement compris comme une référence à un tiers des anges suivant Satan dans sa rébellion. Le dragon cherchait à dévorer un enfant qui dominerait les nations, mais l'enfant fut enlevé vers Dieu et son trône (v. 5). Il s'agit là de références évidentes à la tentative de Satan de contrecarrer la mission du Christ, mais il a échoué car Jésus n'a pas cédé à la tentation et, après avoir été crucifié, il est ressuscité des morts et est monté au ciel.

Il y a un accord général sur l'identité du dragon et de l'enfant dans ce passage. Là où les chrétiens sont souvent en désaccord, c'est sur l'identité de la femme qui a donné naissance à l'enfant et sur les actions du dragon envers la femme. Les catholiques romains et certains protestants considèrent que la femme est Marie, la mère de Jésus. Cette interprétation semble naturelle puisque Marie a effectivement donné naissance à Jésus ; cependant, les autres détails du texte montrent clairement qu'Israël, la nation qui a donné naissance au Messie, est la femme. La mention du soleil, de la lune et des douze étoiles avec la femme est une allusion pas si subtile au rêve de Joseph dans lequel le soleil, la lune et les onze étoiles se prosternaient devant lui (Genèse 37:9-10). Son père, Jacob, dont le nom a été changé en Israël, a compris que le rêve de Joseph concernait sa propre famille, en particulier ses douze fils qui sont devenus les ancêtres des douze tribus d'Israël. Après avoir échoué à dévorer l'enfant, le dragon s'en est pris à la femme qui s'est enfuie dans le désert et a été protégée par Dieu pendant trois ans et demi (v. 6, 13-14).

Le principal malentendu concernant Apocalypse 12 et la raison pour laquelle nous prenons le temps d'explorer ce passage est que, à l'époque où Jean a écrit le livre, Satan et ses anges n'avaient pas été chassés du ciel. Et je crois que cela ne s'est toujours pas produit. La guerre qui éclate dans le ciel entre le diable et ses anges et Michel et ses anges se produit après la fuite de la femme, Israël, dans le désert. C'est à ce moment-là que le dragon et ses anges sont précipités sur la terre. Les cieux peuvent alors se réjouir car Satan ne peut plus y avoir accès. Alors les habitants de la terre doivent se lamenter, car le dragon saura que son temps est court et il viendra avec une grande fureur (v. 7-12). Les chrétiens fidèles sont souvent en désaccord sur la bonne façon d'interpréter l'Apocalypse et ont des points de vue différents sur la fin des temps, je suis donc conscient que beaucoup ne seront pas d'accord avec mon interprétation. Cependant, étant donné qu'aucun événement historique ne correspond aux versets qui suivent la montée de l'enfant au ciel, il est préférable de comprendre ces versets comme attendant un futur accomplissement. Cela signifie que, contrairement à l'enseignement populaire, Satan a toujours accès au ciel, tout comme il l'a fait dans Job.


Que peut savoir Satan?

La section précédente a pu sembler s'éloigner du sujet de ce chapitre, mais il était nécessaire d'établir certaines vérités sur notre ennemi avant de tenter d'expliquer le but des Nephilim. Puisqu'il n'est pas omniscient, Satan a besoin d'apprendre au fil du temps, comme nous le faisons. Il est vrai qu'il a eu des milliers d'années pour acquérir des connaissances, il est donc sûrement beaucoup plus intelligent que n'importe quel humain sur terre. Cependant, comme nous, il ne peut savoir que ce que Dieu lui permet de savoir. Certaines histoires racontent que Satan a choisi de se rebeller contre Dieu parce qu'il n'aimait pas le plan du Seigneur pour ce monde et la façon dont il rachèterait l'humanité après que l'homme ait péché. Il y a probablement une part de vérité dans cette notion, comme le fait que Satan soit en désaccord avec Dieu, mais ce scénario va bien au-delà de ce qui est dit dans les Écritures. Nous n'avons aucun moyen de savoir quelle part du plan de Dieu pour l'homme a été révélée dans le ciel avant le péché d'Adam, mais nous pouvons y mettre certaines limites. Par exemple, nous pouvons être raisonnablement sûrs que Dieu n'a pas discuté du fait que son Fils mourrait sur la croix à la place de l'homme et ressusciterait ensuite d'entre les morts. Si Satan avait connu le plan, il n'aurait pas possédé Judas (Jean 13:27) pour trahir Jésus, une action qui a conduit à la crucifixion et à la résurrection du Christ, et finalement à la disparition de Satan. Si "les chefs de ce siècle" dans 1 Corinthiens 2:6-8 se réfèrent à ou incluent Satan et ses sbires, alors l'Écriture nous dit spécifiquement qu'ils ne connaissaient pas le plan de Dieu, sinon "ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire". Bien qu'il se soit activement rebellé contre Dieu, Satan a en fait parfaitement accompli le plan de Dieu lorsqu'il a pénétré Judas et l'a amené à trahir Jésus, tout en pensant probablement qu'il allait contrecarrer le plan de Dieu.

Il y a un autre indice dans les évangiles qui montre que Satan n'a pas compris la véritable raison de la venue de Jésus sur terre. Son désir d'empêcher Jésus d'accomplir le plan du Père apparaît dans ses tentations du Christ. Il savait certainement que Jésus était venu sur terre dans un but précis, mais il était aveuglé par le véritable objectif du Christ lors du premier avènement - sa crucifixion et sa résurrection. Lors des deuxième et troisième tentations, Satan a offert à Jésus la gloire et la puissance terrestres s'il cédait aux tentations. En se jetant du haut du temple, Jésus aurait démontré sa capacité surnaturelle à survivre à un tel événement. Tous ceux qui en auraient été témoins auraient été stupéfaits et l'auraient acclamé pour sa démonstration de puissance (Matthieu 4:5-6). Le "dieu de ce siècle" (2 Corinthiens 4:4) a promis de lui donner tout le royaume du monde si Jésus s'inclinait devant lui. Il semble que Satan ait pensé que l'intention du Christ pendant son ministère terrestre était d'établir le royaume, et il l'a tenté de contourner le plan et le calendrier de Dieu pour le royaume.


Que peut connaître Satan au sujet du plan de Dieu?

Satan ne connaissait donc pas tous les détails du plan de Dieu d'envoyer son Fils sur terre. Si Job 1:6 et 2:1 font référence à l'être spirituel appelé Satan dans le Nouveau Testament plutôt qu'à une entité inconnue servant d'accusateur, alors ces versets nous indiquent que Satan a ou du moins avait accès au Seigneur et à son conseil divin. Il est donc probable qu'il ait eu accès à plus d'informations sur les plans futurs de Dieu que ce qui est révélé dans les Écritures. Il sait qu'il n'est pas assez puissant pour vaincre Dieu, mais il s'est impliqué activement dans une bataille visant à empêcher les promesses de Dieu de se réaliser. S'il réussit, alors Dieu devient un menteur et ne peut plus être le saint juge. Bien sûr, Satan ne réussira pas, mais cela ne l'a pas empêché d'essayer. Mais qu'est-ce que tout cela a à voir avec les Nephilim? Il est temps de faire un bref tour chronologique à travers quelques événements majeurs de l'Ancien Testament pour voir comment Satan semble avoir réagi rapidement chaque fois que Dieu a révélé une autre partie de son plan.

Immédiatement après que Satan ait trompé Eve dans le jardin et qu'Adam ait mangé le fruit, Dieu a prononcé la malédiction. Au serpent, Il dit: "Je mettrai l'inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité. Elle t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon" (Genèse 3:15). La question de savoir qui sera "ta postérité" fait l'objet d'un débat. Certains spécialistes pensent qu'il s'agit simplement d'une référence aux hommes méchants qui sont les fils de leur "père le diable" (Jean 8:44). D'autres pensent que la semence du serpent était une déclaration concernant les Nephilim, qui sont la progéniture des anges rebelles de Satan et des femmes. Quel que soit le point de vue adopté, le point à considérer ici est que Satan a eu un aperçu du plan futur de Dieu. À un moment donné dans l'avenir, un descendant de la femme portera un coup écrasant à Satan, même s'il blessera le talon de la semence de la femme. Le diable a réagi rapidement pour empêcher que cela ne se produise. Le chapitre suivant révèle que Caïn, le premier fils d'Adam et Eve, s'est mis en colère au point de tuer son frère Abel. Genèse 4 n'établit pas de lien entre Satan et le meurtre de son frère par Caïn, mais Jésus a qualifié Satan de "meurtrier dès le commencement" (Jean 8:44), établissant probablement un lien entre l'acte mauvais de Caïn et le travail de Satan en coulisses.

Ce meurtre n'a pas arrêté le plan de Dieu car Adam et Eve ont eu d'autres "fils et filles" (Genèse 5:4). Satan est à nouveau entré en action pour tenter d'empêcher sa propre condamnation prononcée en Genèse 3:15. Pourquoi ont-ils fait cela? Était-ce simplement en raison de la beauté des femmes mentionnée dans Genèse 6:2, ou étaient-ils impliqués dans un plan plus sinistre? À la lumière de la tentative de Satan d'empêcher sa disparition prophétisée, il semble que ces anges rebelles aient tenté d'empêcher la semence de la femme d'entrer dans le monde. S'ils pouvaient remplir la terre de leurs descendants, alors comment le fils de Dieu pouvait-il venir sur terre en tant que descendant d'Adam sans être aussi un descendant de Satan? En dix générations seulement, la terre devint si violente et si méchante que Dieu la détruisit par un déluge mondial, et ces anges furent finalement emprisonnés jusqu'au "jugement du grand jour" (Jude 6). Comme nous l'avons vu, la personne que Dieu a épargnée du déluge (Noé) était parfaite dans ses générations (Genèse 6:9).

Après le déluge, Dieu a de nouveau dit à l'homme "soyez féconds, multipliez et remplissez la terre" (Genèse 9:11). Peu de décennies plus tard, l'homme s'était déjà rebellé contre ce plan et avait commencé à construire une ville et une tour pour se faire un nom (Genèse 11:4). Comme nous l'avons vu au chapitre 22, Nimrod a mené cette rébellion à Babel, et s'il était vraiment le premier géant après le déluge, comme l'implique la Septante, alors nous savons qu'il aurait également été la progéniture d'une femme et d'un ange déchu. Ainsi, Satan essayait encore d'empêcher l'homme d'accomplir le plan de Dieu. Cependant, Dieu a confondu le langage de l'homme à Babel, l'obligeant à se répandre sur toute la terre, comme Il l'avait ordonné.

La suite de la révélation de Dieu a été d'appeler Abram (Abraham) à passer d'Ur des Chaldéens au pays de Canaan (Genèse 12, 1-5). Dieu a promis de donner le pays aux descendants d'Abraham (Genèse 12:7). Il a également promis de faire d'Abraham une grande nation et que, par lui, toutes les familles de la terre seraient bénies. Maintenant, Satan pouvait connaître une autre pièce du puzzle de la façon dont Dieu allait le vaincre, alors il a à nouveau réagi. Peu de temps après, les Rephaïm, les Zumzim et les Emim apparaissent dans le pays de Canaan (Genèse 14:5). Etaient-ils là pour empêcher les descendants d'Abraham de vivre dans ce pays ? Si cela vous semble improbable, pensez-y à nouveau après avoir lu les paragraphes suivants.

Dieu a également dit à Abraham que ses descendants habiteraient dans un pays qui n'est pas le leur, qu'ils seraient réduits en esclavage, mais qu'après quatre cents ans, ils retourneraient dans le pays qui leur avait été promis (Genèse 15:13-16). Finalement, les Hébreux sont devenus esclaves en Égypte et ont crié pour un libérateur. Dieu a entendu leurs cris et a envoyé Moïse pour conduire le peuple hors d'Égypte et dans la Terre promise. Cependant, lorsqu'ils arrivèrent aux frontières du pays, ils découvrirent les Nephilim qui les attendaient.

Il est intéressant de reporter sur une carte les lieux d'habitation de ces géants. La Bible mentionne spécifiquement qu'ils vivaient à Gaza, Gath, Ashdod, Hébron, Ammon, Bashan, Moab, Lackish, Eglon, Jérusalem, Jarmuth, et d'autres sites dans la région des collines. Ces villes, ainsi que les régions d'Ammon, de Bashan et de Moab, sont parfaitement situées pour bloquer toute tentative des Israélites de réintégrer la Terre promise, qu'ils viennent du sud ou de l'est. Cela faisait-il partie du plan de Satan pour empêcher le peuple de Dieu de revenir dans le pays?

La ville d'Hébron est mise en évidence dans Nombres 13 alors que les espions explorent le pays et elle présente un intérêt particulier pour cette étude. Le livre de Josué indique à cinq reprises qu'Hébron était autrefois appelée Kiriath-Arba (Josué 14:15; 15:13, 54 ; 20:17; 21:11). Genèse 23:2 et 35:27 fournissent également ces informations supplémentaires. Ce nom signifie la "ville d'Arba". Josué révèle qu'Arba était le père d'Anak, qui était le père des Anakim. Selon Nombres 13:33, les Anakim faisaient partie des Nephilim. Ainsi, Hébron était le foyer de géants importants, mais quel est le rapport avec les promesses de Dieu à Abraham? Considérez les questions suivantes avec les versets qui fournissent les réponses respectives.


Où vivait Abraham lorsqu'il a construit un autel au Seigneur?

Abram leva ses tentes, et vint habiter parmi les chênes de Mamré, qui sont près d'Hébron. Et il bâtit là un autel à l'Eternel. (Genèse 13:18)


Où Sarah a-t-elle été enterrée

et où se trouve la seule parcelle de terre qu’Abraham possédait à Canaan?

Sara mourut à Kirjath-Arba, qui est Hébron, dans le pays de Canaan; et Abraham vint pour mener deuil sur Sara et pour la pleurer... Après cela, Abraham enterra Sara, sa femme, dans la caverne du champ de Macpéla, vis-à-vis de Mamré, qui est Hébron, dans le pays de Canaan. Le champ et la caverne qui y est demeurèrent à Abraham comme possession sépulcrale, acquise des fils de Heth. (Genèse 23:2, 19-20)


Où a vécu Isaac?

Jacob arriva auprès d'Isaac, son père, à Mamré, à Kirjath-Arba, qui est Hébron, où avaient séjourné Abraham et Isaac. (Genèse 35:27)


Où Jacob et ses fils se sont-ils installés avant de partir en Égypte?

Israël lui dit: Va, je te prie, et vois si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état; et tu m'en rapporteras des nouvelles. Il l'envoya ainsi de la vallée d'Hébron; et Joseph alla à Sichem. (Genèse 37:14)


Où a été enterré Jacob?

Ils le transportèrent au pays de Canaan, et l'enterrèrent dans la caverne du champ de Macpéla, qu'Abraham avait achetée d'Ephron, le Héthien, comme propriété sépulcrale, et qui est vis-à-vis de Mamré. (Genèse 50:13)

Le dernier verset n'utilise pas le mot Hébron, mais comme le dit la Genèse 23:19, la grotte de Macpéla se trouvait à Hébron.

Alors, qu'est-ce que tous ces versets sur Hébron ont à voir avec le but des Nephilim? Satan aurait pu savoir que Dieu avait promis la terre à Abraham alors que celui-ci se trouvait à Hébron, et qu'Abraham, Isaac et Jacob vivaient tous à Hébron. En fait, c'est le dernier endroit où les fils d'Israël ont vécu avant d'aller en Égypte, et l'endroit où les patriarches ont été enterrés. Puisque Satan pouvait savoir que Dieu avait promis de ramener les descendants d'Abraham sur la terre où ils avaient vécu, Hébron aurait été l'endroit le plus naturel pour que l'ennemi se fortifie dans ses efforts pour empêcher la promesse de Dieu à Abraham de s'accomplir. Apparemment, c'est précisément ce qu'il a fait. Hébron est l'endroit où vivait Arba, le père d'Anak. Au moment de la conquête, les descendants d'Anak, Ahiman, Schéschaï et Talmaï, vivaient également dans la ville (Nombres 13:22). S'agit-il d'une tentative futile de Satan d'empêcher Dieu de tenir ses promesses, ou est-ce une énorme coïncidence? Le chapitre suivant aidera à répondre à cette question.



10 views0 comments

Recent Posts

See All